Presse/médias|

L’Écomusée du Montmorillonnais mènera une grande étude sur l’histoire de l’agriculture dans le Montmorillonnais. © Photo NR

Après une période d’incertitudes, l’Écomusée du Montmorillonnais aborde 2019 dans une plus grande sérénité avec un gros projet autour de l’agriculture.

Réuni en assemblée générale, mercredi, l’Écomusée du Montmorillonnais a dressé le bilan d’une année 2018 riche en activités, dans une conjoncture économique rendue plus favorable grâce à la nouvelle convention pluriannuelle d’orientation (CPO) signée avec la communauté de communes Vienne et Gartempe. « La convention annuelle 2018 s’achève en cette fin d’année, explique Gilbert Wolf, coprésident de l’Écomusée. Elle est désormais remplacée par une convention sur trois ans, assortie d’une reconduction de la subvention (1). Cette nouvelle convention témoigne de la reconnaissance de nos actions et nous permet d’envisager des objectifs de travail sur la durée. »

“ Nous voulons retracer l’histoire de l’agriculture sur le Montmorillonnais du XIXe siècle à nos jours ” 

Financièrement, l’association est à l’équilibre et parvient même à dégager un petit bénéfice (2). Elle emploie trois salariés à temps plein (plus un CDD à temps partiel, suite à la fin du contrat aidé). L’année 2018 a été marquée, entre autres, par l’ouverture de la forge pédagogique de Juillé (3), l’implication de cinq communes et du CNPE Civaux dans les actions de sensibilisation à la protection des insectes pollinisateurs (financées par la Région Nouvelle-Aquitaine), et l’inauguration d’un cinquième sentier d’interprétation à Lhommaizé. 
La commémoration de la fin du centenaire de la guerre 14-18 aura été le temps fort de l’année. « Notre exposition sur la “ Vie quotidienne en Montmorillonnais durant la Première Guerre mondiale ” a été présentée dans plusieurs communes et a fait l’objet de neuf conférences, souligne la coprésidente Monique Gésan. En avril 2019, nous inaugurerons notre nouvelle exposition, “ L’accueil des Mosellans entre Vienne et Gartempe en 1939-1940 ”, suite à la collecte de documents et témoignages réalisée cette année. Nous recevrons les délégations de la commune de Téterchen et du conseil départemental de Moselle. »
« L’agriculture, évolutions et société » sera le thème développé l’an prochain dans le cadre de la nouvelle CPO. « Nous voulons retracer l’histoire de l’agriculture sur le Montmorillonnais, du XIXe siècle à nos jours, indique Gilbert Wolf. Ce sera un gros travail multidisciplinaire, mené sur trois ans, en partenariat avec le lycée agricole, les municipalités de Vienne et Gartempe, l’université de Poitiers, la Chambre d’agriculture de la Vienne et toutes personnes intéressées par le sujet. Nous ferons une large place au rôle des femmes : de la femme d’agriculteur à l’agricultrice d’aujourd’hui. Nous voulons montrer toutes les mutations du monde agricole. Ce sera aussi l’occasion de mettre à jour le parcours thématique de la ferme de Juillé. »
(1) Soit 20.000 € par an. (2) Compte de résultats 2017 arrêté à 198.743 €, avec résultat excédentaire de 5.538 €. (3) Aménagée par les Amis de l’Écomusée et animée par Bernard Lucas, elle a fait l’objet de plusieurs démonstrations et a déjà accueilli deux stages VR.

Lire l’article sur le site de la Nouvelle République

Close Search Window